A quelles obligations un vendeur de bien immobilier à Longjumeau doit-il se plier envers un acheteur ?

Partager sur :
A quelles obligations un vendeur de bien immobilier à Longjumeau doit-il se plier envers un acheteur ?

Une vente immobilière à Longjumeau engage des responsabilités sérieuses à la fois de la part du vendeur que de l’acheteur.

Les bonnes relations entre eux en est la garantie, en plus du bon déroulement de la transaction. En ce qui concerne le vendeur, voici les obligations auxquelles il doit se soumettre par rapport à l’acquéreur de son bien.

 

L’obligation d’information


L’acquéreur doit avoir la possibilité de juger de manière subjective si le bien en question lui convient ou pas.

Pour ce faire, il doit avoir en sa possession toutes les informations le concernant, du plus petit détail au plus grand, de la plus grande qualité au plus petit défaut. Le vendeur est dans l’obligation de réaliser, pour cela, différents diagnostics sur les installations et équipements qui permettent à la maison d’être viable (dépenses énergétiques, électricité, amiante, plomb, …).

Le dossier lié à la vente du bien doit également informer sur toute petite défaillance dans la structure de la maison, qu’il s’agisse d’un tuyau de fuit, d’une infiltration que d’une peinture qui s’écaille. Le but est de permettre à l’acquéreur de décider en connaissance de cause d’acheter ou non le bien mis en vente.

 

L’obligation de délivrance 


Cette obligation prend effet à la signature de l’acte de vente définitif. Le vendeur est dans l’obligation de remettre les clés à l’acheteur une fois les signatures réalisées, et donc de mettre le bien à sa totale disposition.

Aucun changement n’aura dû y être réalisé par rapport à ce que l’acquéreur en a vu lors de sa dernière visite sur les lieux. 

 

 

Les obligations de garantie


L’acheteur bénéficiera d’une garantie de jouissance sur le bien qu’il vient d’acheter, une fois qu’il entre en possession des clés. Le vendeur n’aura donc aucun droit de s’immiscer dans sa manière d’utiliser ou d’aménager les lieux.

Celui-ci devra également soumettre une garantie contre les vices cachés. En cas de découverte d’un défaut qui n’aura pas été informé au préalable à l’acheteur, la vente peut être annulée ou une demande d’indemnisation peut être avancée par l’acheteur.